Chronique d'un été incertain

Titre

Chronique d'un été incertain

Créateur

Date

1989

Description

Dédicace de l'auteure à Pierre Puttemans
Prix de littérature de Bruxelles

Format

11 x 20 cm

Langue

fr

Support

115 p.

Identifiant

FPPB-BEL-C-0 000 689

Résumé


Un mois, jour pour jour, après sa publication, le premier roman de Simone Bellière, Chronique d'un été incertain, a reçu mardi soir le prix de Littérature de la Ville de Bruxelles. La vocation tardive d'écrivain de Simone Bellière, chercheur en sociologie et peintre, se voit ainsi récompensée.

En 1988, Simone Bellière avait déjà publié Dédales, un recueil de nouvelles, chez Jacques Antoine. Un premier pas vers la maîtrise du récit, avant de franchir l'étape du roman. Malgré quelques maladresses qui ne sont peut-être que des naïvetés de débutante, précisément dans la construction narrative, Chronique d'un été incertain peut séduire d'autres lecteurs que les jurés du prix de la Ville de Bruxelles.

Le séjour que fait Frank Veerle dans une sorte de maison de repos, sur une île qu'il connaît bien pour y avoir séjourné souvent autrefois, et où on parle le gaélique, a des origines mystérieuses. Il ne sait pas trop lui-même pourquoi il est là, et s'interroge davantage encore sur son statut, plus proche de celui d'un prisonnier que d'un homme âgé volontairement retiré du monde actif. On lui a enlevé ses vêtements, il lui est interdit de se promener en ville, et même sa présence dans les escaliers semble n'être pas souhaitée.
La tentation est grande de se laisser aller aux règles de l'endroit: accepter les contraintes, l'horaire et la bonne nourriture ferait de lui un homme tranquille, sans interrogation sur son avenir. Mais lui revient, comme par bouffées, le souvenir du plaisir qu'il avait à peindre - dans ces descriptions sensuelles du travail artistique, Simone Bellière a dû utiliser abondamment sa propre expérience. Et ce plaisir-là se confond bientôt avec celui qu'il prend à la présence d'Else, de moins en moins réservée et de plus en plus perverse. Qu'il prenne pour de l'amour la flambée de désir dont il redécouvre la brûlure est, somme toute, naturel. Tant qu'à se perdre, autant le faire avec un peu de folie!

Telle est l'histoire que Simone Bellière met en scène avec une grande attention à la vie intérieure de son personnage principal. Les autres, en dehors d'Else, ne sont guère plus que des ombres, destinées peut-être surtout à peupler la plage le jour de la Fête bleue, lorsqu'une jeune fille dédiée à la mer s'éloignera en nageant vers le large...
Il était peut-être audacieux de saluer ce roman, séduisant mais imparfait, par un prix littéraire. C'est l'audace d'une découverte.

ISBN

2-87276-010-5

Collection de l'éditeur

Dépôt légal

D/89/4507/16

Citer ce document

Bellière, Simone, “Chronique d'un été incertain,” Centre daily-Bul & C° - Archives, consulté le 22 février 2024, http://dailybul.be/archibul/items/show/1569.

Formats de sortie