Alain Le Bras portrait en pied

Titre

Alain Le Bras portrait en pied
Plaisirs solitaires (Savitzkaya/Izoard)
Trois lettres à R.V.

Contributeur

Date

2009

Description

Gravures de Alain Le Bras.
Jacques Izoard est co-auteur de Plaisirs solitaires

Format

22 X 15 cm

Langue

fr

Identifiant

FPPB-SAV-A-0 002 647

Résumé

L'intimité de Savitzkaya
Amateurs d'Eugène Savitzkaya, voici une bonne idée de l'Atelier de l'Agneau de rééditer "Alain Le Bras - Portrait en pied" de l'auteur dans un recueil illustré en couverture par un dessin d'Alain Le Bras et en quatrième, par l'illustration de la première édition de ce livre en 1987. Ce texte est suivi de "Plaisirs solitaires" écrit avec Jacques Izoard en 1979 et de "Trois lettres à R.V.", datant de 1974.

Dans son portrait d'Alain Le Bras, qui est en réalité loin d'être un portrait académique, Savitzkaya s'interroge sur la nature de son ami, artiste-peintre, et sur ce qui compose sa vie. En explorant par le fragment ces petits riens qui font un tout, Eugène Savitzkaya trace l'image d'un homme complet, parfois difficile à saisir, qui évolue à travers divers éléments tout autant difficiles à cerner lorsqu'on tente de les compiler.
Par exemple:
"Ses animaux préférés sont le porc aux aimables petits pieds, le chat salaud, la lotte mafflue et la pintade joliment mouchetée" (page 8).
La nourriture occupe une grande place dans cette description, parmi d'autres renseignement qui bâtissent progressivement un univers, celui d'Alain Le Bras, cet ami que Savitzkaya rencontre en 1981 et qui lui apprend à ouvrir les yeux sur l'art et la beauté du monde. Car à travers cette alimentation qu'utilise l'auteur, c'est toute la gourmandise de Le Bras qui est explorée, son appétit pour les formes et les couleurs, pour l'inconnu et la découverte.
C'est un superbe hommage rendu par Savitzkaya à Le Bras, empli de respect et de tendresse.


Dans "Plaisirs solitaires", Savitzkaya alterne prose poétique et poésie versifiée pour pousser le langage dans les limites de l'évocation. En quelques mots se dressent des images fortes que le poète bouscule pour mieux les faire parler.

"Nu, tu respires mieux.
Tu saccages tes effrois,
tes vêtements, tes neiges.
Tu perds l'ultime semence
du corps, du bleu battu.
Tu ne vois personne
vivre dans tes doigts"
(page 25)


Les "Trois lettres à R.V." séparant les deux parties citées plus haut sont touchantes d'intimité et de créativité; En quelques lignes, parfois très simples, Savitzkaya bâtit un monde poétique riche et attachant

ISBN

978-2-930440-16-3

Tirage

250 ex.
N°48

Citer ce document

Savitzkaya, Eugène et Izoard, Jacques, “Alain Le Bras portrait en pied,” Centre daily-Bul & C° - Archives, consulté le 27 mai 2022, http://dailybul.be/archibul/items/show/2598.

Formats de sortie